Home » les pièces de théâtre

les pièces de théâtre

Les pièces de théâtre - Sommaire

page 1 :
 Bien mal acquis... (2018)
 La Sortie (2017) 
 Adieu Bérénice (2016) 
 Le Mariage de Mademoiselle (2014) 
 
page 2 :
 Jeux de l'Amour et du Pouvoir (2014) 
 Le Curé de Saint-Cucufa (2013 repris en 2018)
 L'émule du Pape (2013)
 Madame est morte ! (2012)
 La Nuit des Dupes (2010)    
page 3 : 
 Tante Olga (2008)
 L'Opération du Saint-Esprit (2007 repris en 2018)  
 Le mâle Empire (2002)  
 La Nuit des Reines (2000)
page 4 : 
 Néron la Romaine (1974 créée et complétée en 1997 et revue en 2003)

Bien mal acquis...

Bien mal acquis... - le théâtre de Michel Heim

 Johnny, un jeune malfrat sans envergure, est branché par son pote Kevin, escort de profession, sur un « petit casse pépère » dans une villa de la Côte d’Azur dont le propriétaire est absent. Malheureusement pour lui, rien ne se passe comme prévu.

Mais qu’est-ce qui était prévu, au juste ?

Bien mal acquis... est une comédie en un acte imaginée par Michel Heim pour répondre à un appel d'offre de City 27 Micro Théâtre ; un espace qui programme pendant trois mois, trois pièces de moins d'une demi-heure sur un même thème. Le thème de l'appel d'offre auquel Michel Heim a répondu était : "L'argent".

Bien mal acquis... ayant été retenue par le comité de lecture de City 27 Micro Théâtre, elle a été créée au printemps 2018 dans une mise en scène de Cécile Carrère, avec Johann Coste dans le rôle de Johnny, Michel Heim dans le rôle de Philippe et Clément Hassid dans le rôle de Kévin.

La Sortie

La Sortie - le théâtre de Michel Heim

Il s’agit de la rencontre entre un metteur en scène renommé, un écrivain non moins célèbre et une jeune comédienne qui fut l’élève du metteur en scène au Conservatoire.

L’écrivain est l’auteur, entre autres, d’une nouvelle intitulée la Sortie qui raconte les dernières moments d’une jeune fille sur le point d’en finir avec la vie ; nouvelle que le metteur en scène envisage d’adapter pour le théâtre avec son ancienne élève dans le rôle de la jeune fille.

Mais l’écrivain refuse toute adaptation de son œuvre sous quelque forme que ce soit ; cependant, séduit par la jeune comédienne, il accepte que le metteur en scène lui montre comment il compte adapter la Sortie ; étant entendu que cette adaptation ne sera montrée au public que si l’écrivain donne son accord.

Lors de la présentation, l’écrivain est en désaccord avec les partis-pris du metteur en scène. Cependant la jeune comédienne, certaine de la séduction qu’elle exerce tant sur son ancien professeur que sur l’écrivain, se fait fort de rapprocher leurs points de vue. Malheureusement, ses efforts vont avoir des conséquences inattendues.

La Sortie est le troisième volet d’une trilogie de pièces où il est question, entre autres, du rapport entre une œuvre et ses interprètes et notamment son metteur en scène. Dans les deux pièces précédentes Le Maître et le Chanteur et Adieu Bérénice, où les œuvres sont respectivement Macbeth, l’opéra de Verdi, et Bérénice la tragédie de Racine, les auteurs ne peuvent évidemment pas donner leur point de vue sur la façon dont on les traite, alors que, dans La Sortie, l’auteur est vivant et ne se reconnaît pas nécessairement dans la lecture que le metteur en scène fait de son œuvre. Pour autant, l’interprétation du metteur en scène ne met-elle pas en lumière des aspects de l’œuvre dont l’auteur n’a pas nécessairement conscience ?

La sortie a été montrée en avant-première en 2017 au théâtre du Rempart à Avignon où elle sera programmée lors du festival 2018. 

Adieu Bérénice

Adieu Bérénice - le théâtre de Michel Heim

Après avoir créé Le Maître et le Chanteur une comédie tragique sur des airs d'Opéra (voir les détails dans la rubrique : spectacles musicaux), la Compagnie Soleluna a commandé à Michel Heim une pièce traitant du théâtre.

Ainsi est née Adieu Bérénice, tragi-comédie sur un texte classique.

Paul et Julie, couple de jeunes comédiens issus du conservatoire, ont été choisis par Luchino Scontirelli, metteur en scène de renommée internationale. Elle sera Bérénice, lui, Titus, dans la pièce de Jean Racine. Mais l’approche non conventionnelle de Scontirelli, qui n’a jusqu’ici pas monté d’oeuvre du répertoire classique, va dérouter quelque peu les deux comédiens…

Luchino Scontirelli sait-il vraiment où il va avec Bérénice ?

Et jusqu’où Paul et Julie sont-ils prêts à le suivre ?

Adieu Bérénice a été créée en juillet 2016 dans le cadre du festival off d'Avignon avec : Aude Carpintieri, Giorgio Carpintieri, François Tantot et Stéphan Meynet dans une mise en scène de François Tantot.

Le Mariage de Mademoiselle

Le Mariage de Mademoiselle - le théâtre de Michel Heim

Etant donné l'accueil enthousiaste fait par le public à Madame est morte ! Chantal Giraudin a demandé à Michel Heim de lui écrire une suite.

 Madame est morte ! se termine la joie de la Grande Mademoiselle, à qui Louis XIV vient de donner son accord pour qu'elle épouse le Duc de Lauzun. Le Mariage de Mademoiselle commence donc alors que la Grande Mademoiselle est occupée à choisir sa robe pour ce mariage.  

Le Mariage de Mademoiselle réunit mêmes protagonistes que Madame est morte ! : la Grande MademoiselleLouis XIV et Monsieur, frère du Roi, auxquels Michel Heim a ajouté un quatrième personnage en la personne de la Marquise de Montespan, alors favorite de Louis XIV.

 La Grande Mademoiselle toute à la joie de pouvoir épouser l'homme qu'elle aime ne veut pas entendre ce que toute la Cour répète, à savoir que le Duc de Lauzun ne l'épouse que par intérêt. En fait, les Grands du Royaume, la Reine en tête, s'opposent à ce mariage qu'ils considèrent comme une mésalliance. Ils vont trouver une alliée de poids en la personne de la Marquise de Montespan pour qui la Grande Mademoiselle a le plus grand mépris. La Montespan se fait fort de faire revenir Louis XIV sur l'accord qu'il a donné à la Grande Mademoiselle d'épouser le Duc de Lauzun. Mais un Roi peut-il revenir sur sa parole ? Quand bien même, Louis XIV peut-il aller contre l'amour de la Grande Mademoiselle pour Lauzun ? 

Le Mariage de Mademoiselle  a été présentée en  novembre 2014 en avant-première au Théâtre de Poche de Fréjus puis créée à l'Espace Miramar à Cannes, avec, par ordre d'entrée en scène : Chantal Giraudin (la grande Mademoiselle), Rudolphe Pignon (Monsieur ), Thierry Colfi (Louis XIV) et Laurence (la Marquise de Montespan). Michel Heim a assisté Chantal Giraudin pour la mise en scène. Les costumes ont été créés par Eric Stark et le décor par Coralie Foirier.

contact

Bastille Productions20 bis boulevard de la Bastille75012 PARISbastille.prod@orange.fr

Pour recevoir la lettre mensuelle du petit Michel

cliquer ici

avec le temps...

avec le temps... - le théâtre de Michel Heim

à la maternelle

avec le temps... - le théâtre de Michel Heim

l'âge de raison

avec le temps... - le théâtre de Michel Heim

dernière communion

avec le temps... - le théâtre de Michel Heim

il venait d'avoir 18 ans

avec le temps... - le théâtre de Michel Heim

jeune cadre dynamique

avec le temps... - le théâtre de Michel Heim

coming out

avec le temps... - le théâtre de Michel Heim

to be or not to be ?

avec le temps... - le théâtre de Michel Heim

le temps des fleurs